Une collection végétale nationale

Maladies

Espace professionnel | Les fiches maladies | Les champignons | Septoria cyclaminis

Les champignons

Septoria cyclaminis

Le champignon Septoria cyclaminis est l'agent des taches foliaires qui apparaissent sous le feuillage. On peut confondre ces attaques avec celles de Phyllosticta cyclaminis.

Bien que n'étant pas une maladie responsable de problèmes majeurs sur cyclamen, sa dissémination peut être très rapide en conditions climatiques douces et humides.

> Septoria cyclaminis : agent des taches foliaires

Les Septoria sont des champignons de la classe des Adélomycètes (Deutéromycètes), de l'ordre des Phomales et de la famille des Phomacées, à hyphe cloisonné et pour lesquels la reproduction sexuée est inconnue. Leur multiplication est asexuée et fait intervenir la production de conidies, spores produites par bourgeonnement de filaments mycéliens spécialisés.

De nombreuses espèces sont responsables de taches foliaires à la surface de très nombreux hôtes. Septoria cyclaminis est l'agent de la septoriose du cyclamen. La maladie se manifeste dans des conditions d'humidité ou d'humectation importante et des températures douces. Ce n'est pas une maladie responsable de problèmes majeurs sur cyclamen.

> Les symptômes observés

Les symptômes s'observent en général à partir de juillet. Ils sont relativement identiques à ceux générés par un autre champignon pathogène des plantes, Phyllosticta cyclaminis.

Après germination de la spore, le mycélium produit pénètre dans la plante par les stomates situés à la face inférieure des feuilles. Il se développe ensuite dans les espaces intercellulaires.

Les symptômes surviennent environ 10 à 16 jours après le début de l'infection.

Sur le limbe de la feuille, vont apparaître des taches de couleur brun-jaunâtre à rougeâtre. Ces taches, de forme arrondie ou polygonale sont orientées dans le sens des nervures. Elles peuvent être relativement nombreuses et provoquer le dessèchement de la feuille. En second lieu, au centre de celles-ci se forment de petits points noirs, en relief. Ce sont en fait les fructifications du champignon d'où sortiront les spores responsables d'autres infections.

Des taches peuvent également se localiser sur le pétiole. Les bulbes peuvent être affectés (taches brunes huileuses).

Le développement du champignon est favorisé par les climats doux et humides.

> La dissémination du champignon

Par temps humide, les conidies vont sortir de la fructification. Leur dispersion est assurée par l'eau, les outils, les vêtements et les insectes. C'est une maladie à foyer, d'extension très rapide.

Le champignon se conserve dans les débris végétaux, sous la forme de fructifications. Le mode d'infection peut être souterrain et aérien.

En conditions favorables (arrosage par aspersion, présence d'eau sur les feuilles), la germination des spores à une température de 18°C demande une vingtaine d'heures. La germination nécessite une durée d'humectation minimale de 12 heures. Environ 30 heures d'humectation conduisent quant à elles à une infection sévère.

> La lutte culturale

Il faut garder à l'esprit que l'humidité favorise le champignon et que les températures optimales de développement sont de l'ordre de 20 à 27°C. Sous serres en culture de cyclamen, les conditions requises sont présentes.

Il faut de préférence éviter l'éclaboussure sur les feuilles basses au moment de l'arrosage. Pour ce faire, préférer l'arrosage au pied des plantes plutôt que par aspersion.

 

Egalement :

- arracher et brûler les feuilles atteintes ainsi que les débris de culture

> La lutte chimique

Des deux agents responsables de l'apparition de taches sur les feuilles de cyclamen, il n'est pas évident de déterminer précisément lequel est réellement impliqué. Bien que ces deux agents des taches foliaires sur cyclamen ne fassent pas partie de la même famille, ce sont les mêmes familles de produits phytosanitaires qui sont utilisées pour la lutte. Il est important de varier les matières actives pour éviter les phénomènes de résistance.

 

 

L’évolution constante des réglementations et des homologations des produits de traitements phytosanitaires ainsi que les différences de réglementation selon chaque pays ne permettent pas de prendre en compte l’état actuel des homologations. Il appartient à chaque producteur de se renseigner auprès de son antenne locale de la protection des végétaux afin de respecter les dernières mises à jour des règlements et directives en matière d’utilisation des produits phytosanitaires. Toutefois l'usage de ceux-ci se fait sous la responsabilité des usagers. Il est fortement conseillé d'effectuer un test préalable sur un échantillon de plante pour mesurer l'action de la matière active (dose) et la réaction de la culture (phytotoxicité).

 



Avertissement

Dans ce document, vous trouverez la description des méthodes de culture qui ont fait leurs preuves à la S.C.E.A. de Montourey (Fréjus / France) pour la culture du cyclamen. Ces méthodes se basent sur sa propre expérience ainsi que sur la connaissance et l’utilisation des ouvrages cités en référence. Cette expérience de la culture du cyclamen sous nos conditions climatiques peut nécessiter quelques adaptations sous d’autres conditions, les aléas naturels pouvant bien évidemment anéantir le résultat escompté et ce, même si la méthodologie a été strictement respectée.   Nous rappelons que ces conseils et suggestions ne sont proposés qu'à titre indicatif et ne sauraient par conséquent comporter une garantie de récolte. Il est préférable d’effectuer des essais préalables.

 

Les champignons :

S.A.S Morel Diffusion

2565, rue de Montourey
83600 Fréjus - France

Téléphone international : +33 (0)4 94 19 73 04
Standard : + 33 (0)4 94 19 73 00
Fax : +33 (0)4 94 19 73 19

Contactez notre <br />Responsable technique
Contactez notre
responsable technique
 

Merci de vous identifier pour accéder à la fiche


Mot de passe oublié
Obtenir un mot de passe