Sélection de cyclamens Hybrides F1 Youtube Instagram Facebook Une collection végétale nationale

Culture

Espace professionnel | Les fiches culture | La fertilisation | Désordres physiologiques

La fertilisation

Désordres physiologiques

Outre les différentes maladies citées, ici sont répertoriées plusieurs anomalies végétatives que nous avons dénommées « désordres physiologiques ». Ils sont souvent causés par des stress climatiques. Cette liste est non exhaustive.

> Brûlure marginale de la fleur

La nécrose marginale correspond à un désordre physiologique qui provoque des tâches nécrotiques sur les bords des organes. Ces manifestations sont essentiellement corrélées à une déficience en calcium de l'organe pendant son développement et notamment durant les phases d'élongation des cellules. A noter qu’en général, les symptômes sont apparents et concordants sur la surface inférieure et supérieure de la feuille.

Ces phénomènes sont fréquents aux inter-saisons. Les différents mécanismes pouvant induire cette nécrose sont :

1 > L'hygrométrie élevée :

L'hygrométrie élevée dans la serre réduit la transpiration de la plante. Or, le calcium, naturellement peu mobile, migre alors mal jusqu'aux jeunes cellules.

2 > L'humidité du substrat :

Le calcium est mal assimilé en condition d'oxygène limitant au niveau des racines. Le calcium est d'autant mieux assimilé que les arrosages sont courts et fréquents.

Il est alors recommandé, avant tout stade de sensibilité à la nécrose, de prévenir le phénomène en pratiquant des arrosages acycliques : alternance d'arrosages courts et fréquents avec un arrosage long légèrement lessivant.

3 > La salinité :

Plus la salinité est élevée, plus la disponibilité de l'eau est réduite. Le flux transpiratoire est réduit et le calcium migre mal vers les jeunes cellules. Le niveau de salinité doit être assez bas et le plus régulier possible.

4 > La potasse :

L'équilibre N/K ou K/Ca pourra être maintenu à condition que les consignes d'arrosage puissent être modifiées.

> Pédoncules floraux mal formés

La malformation des pédoncules floraux est à corréler à 2 paramètres :

 

1 - L'application non adéquate de traitements phytosanitaires,

 

2 - L'irrégularité, dans la conduite climatique, ou dans la conduite des arrosages et de la conductivité.

 

En effet, les cellules des pédoncules sont des cellules jeunes, très influencées par la disponibilité en eau, azote, et donc salinité. Leur taille et leur turgescence, seront donc modifiées en fonction de ces critères. Toute irrégularité induit donc une alternance de cellules longues et de cellules courtes, responsables des malformations.

> Taches claires sur pétales

Sur pétales, des tâches plutôt claires peuvent apparaître en zone centrale, tâches pouvant être confondues avec l'oïdium. Il peut s'agir ici d'une déficience en molybdène.

 

Le molybdène intervient notamment dans toutes les phases de fécondation et de maturation des organes de reproduction. Le molybdène migre alors d'autant plus mal que le pH est bas. Cette baisse relative du pH près des racines peut être corrélée alors à une forte activité végétative (liée à un excès d'azote) ou à une mortalité racinaire en milieu légèrement asphyxié.

> Brûlures de feuilles

Il s’agit de brûlures présentes sur la périphérie de la feuille. Elles sont à corréler à un rayonnement excessif dans les serres (surtout en été) qui induit un excès de salinité.

En cas d’apparition de ce symptôme, contrôler la conductivité et le pH du substrat, puis arroser à l’eau claire pour retrouver une salinité correcte.

> Crispation des jeunes feuilles en période estivale

Les jeunes feuilles sont crispées et prennent la forme d'une cuillère. Il s'agit là d'une déficience en bore induite. Le bore est un élément qui migre d'autant plus mal dans la plante que l'humidité relative dans le substrat est faible et que la température est élevée.

 

Ce phénomène est très marqué sur les substrats à porosité grossière. Le contact entre la racine et le substrat est faible et le risque de carence s'accentue.

 

Le phénomène se corrige en rétablissant un flux hydrique convenable :

 

  • Eviter les pics de température dans la serre,
  • Pratiquer des arrosages très réguliers en ne créant jamais de sécheresse excessive dans le pot,
  • Maintenir des niveaux de salinité bas.

Avertissement

Dans ce document, vous trouverez la description des méthodes de culture qui ont fait leurs preuves à la S.C.E.A. de Montourey (Fréjus / France) pour la culture du cyclamen. Ces méthodes se basent sur sa propre expérience ainsi que sur la connaissance et l’utilisation des ouvrages cités en référence. Cette expérience de la culture du cyclamen sous nos conditions climatiques peut nécessiter quelques adaptations sous d’autres conditions, les aléas naturels pouvant bien évidemment anéantir le résultat escompté et ce, même si la méthodologie a été strictement respectée.   Nous rappelons que ces conseils et suggestions ne sont proposés qu'à titre indicatif et ne sauraient par conséquent comporter une garantie de récolte. Il est préférable d’effectuer des essais préalables.

 

La fertilisation :

S.A.S Morel Diffusion

2565, rue de Montourey
83600 Fréjus - France

Téléphone international : +33 (0)4 94 19 73 04
Standard : + 33 (0)4 94 19 73 00
Fax : +33 (0)4 94 19 73 19

Contactez notre <br/> responsable technique
Contactez notre
responsable technique